Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a pour vocation de rassembler et analyser les nouveautés en matière de marketing et de communication littéraire à travers le monde. Que ce soit les campagnes marketing et communication des maisons d'éditions, les librairies coup de cœur que je rencontre, les acteurs du secteur ...

Pages fan, applications, faux profils ... les éditeurs sortent l'artillerie lourde sur Facebook

Publié le 24 Août 2010 par Noëlie in C'est tendance !

 

Voici un petit moment que je n’ai pas écris de billet à propos ou autour de Facebook … Pourtant depuis quelques temps, il semble que les éditeurs aient davantage pris conscience de la puissance du réseau social. Les initiatives se multiplient et s’affinent, s’inscrivant dans de réelles stratégies de communication.


Au rayon Facebook, on retrouve en premier lieu des pages fans. C’est un des éléments les plus « classiques » de promotion sur le réseau mais, pour peu que la page soit correctement animée, cela peut s’avèrer efficace. Pour l’exemple, on peut citer la page consacrée à la saga Percy Jackson. Cette page démarre à peine mais est soutenue par le fil Twitter des éditions Albin Michel ainsi que par un concours sur leur site dédié aux ados, Wiz (évoqué ici). La page fan propose des photos, des infos et promet d’être bientôt enrichie par des vidéos …

Autre page fan, au concept original, la page du « Livre qui a fait un buzz sur Facebook ». Une appellation qui a de quoi accrocher l’attention, d’autant plus que les éditions Pocket, qui sont derrière tous ça, ont investit dans de la publicité sur Facebook pour promouvoir sa page. La recette « pub + titre accrocheur » semble fonctionner puisque la page a rassemblé près de 700 fans en moins d’un mois. En ce qui concerne son contenu, rien de transcendant mais la révélation du fameux livre qui a fait le buzz (pas de spoiler ici, allez voir par vous-même …) et un lien vers sa page fan dédiée (qui compte 330 fans). En conclusion, une idée originale de page fan pour amener du trafic sur une autre page fan ; une mise en abyme très web 2.0…


Autre possibilité sur Facebook, créer une application, un petit investissement pour des résultats qui peuvent s’avérer intéressants selon la viralité de l’outil. Un exemple récent que j’ai pu apercevoir est celui des éditions Milan qui ont créé une jolie application pour promouvoir leur collection Kokeshi. C’est ainsi qu’en utilisant l’application, on peut envoyer à ses amies (oui, il vaut mieux que ce soit des filles quand même …) la poupée Kokeshi qui leur correspond le mieux. Un joli graphisme pour une application qui devrait plaire aux plus jeunes.

Kokeshi Editions Nathan BookandBuzz

 

Enfin, dernier levier sur Facebook, mais non des moindres. La possibilité de créer le faux profil d’un personnage de son roman. Bien que la création de faux profils soit en principe interdite sur le réseau social, c’est une pratique qui se développe de plus en plus. L’idée est intéressante puisqu’elle permet de faire vivre un personnage et de prolonger le roman sur le net. Un des meilleurs exemples en la matière est le profil d’Angèle Rouvatier dont la « maman » est l’écrivain Tatiana de Rosnay. Non seulement, le personnage plutôt sexy et rock n’roll d’Angèle donne envie de l’avoir comme amie mais en plus son animation est un sans-faute : phrases bien senties  (« Motorcycles, men, Marlboros, the morgue … my life »), réponse aux questions, dialogue avec Léonard Faucleroy (autre personnage fictif), photos … Ce qui lui permet de totaliser près de 3000 amis et d’interagir fréquemment avec eux.


On le voit, Facebook permet la création de nombreuses campagnes intéressantes et surtout durables dans le temps. Les investissements financiers en temps que tels sont minimes, encore faut-il toutefois y accorder l’investissement « en temps humain » nécessaire…

Commenter cet article