Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a pour vocation de rassembler et analyser les nouveautés en matière de marketing et de communication littéraire à travers le monde. Que ce soit les campagnes marketing et communication des maisons d'éditions, les librairies coup de cœur que je rencontre, les acteurs du secteur ...

Les maisons d’éditions, les écrivains, Facebook et nous et nous …

Publié le 12 Février 2010 par Noëlie in C'est tendance !

facebook et les marques - bookandbuzz
Facebook et ses  400 millions d’inscrits à travers le monde fait rêver toutes les marques …

Quelle entreprises ne rêverait pas de voir ses produits plébiscités par des milliers de fans comme c’est le cas pour Ferrero ou encore Coca-Cola ? (cf : Les 50 marques les plus populaires sur Facebook)

Car Facebook possède un avantage que peu de média peut proposer : la viralisation de l’information. Il suffit en effet que vous soyez fan d’une marque pour que cela s’affiche sur votre mur et que l’ensemble de vos amis y soit exposés. Je ne parle même pas du fait qu’à chaque actualisation du mur de la marque, cela apparaît sur votre mur …


Face à ces avantages sans équivoque le secteur de l’édition commence tout naturellement à s’engouffrer dans la brèche pour  se faire une petite place sur le réseau social.

Ce n’est que le début mais quelques initiatives sont tout de même à noter :

 

Les maisons d’éditions

Quelques maisons d’éditions sont présentes sur Facebook, on y retrouve entre autres les éditions POL (684 fans), les éditions Robert Laffont  (1257 amis) ou encore les éditions Tonkam (3112 fans).

L’exploitation de leur Fan Page par les éditeurs est semblable ; il s’agit pour l’essentiel de mettre en avant certains de leurs ouvrages, leurs nouvelles parutions, les évènements qu’ils organisent …  On peut remarquer que les éditions POL partagent de nombreux liens avec leurs fans autour de vidéos ou d’articles qui les ont intéressées. Tandis que sur le mur des éditions Tonkam on remarque une importante interaction avec les fans qui posent de nombreuses questions.


Une initiative qui semble donc très intéressante pour les maisons d’éditions puisque cela permet de créer un lien entre elles et le lecteur, alors qu’il s’agissait jusqu’à présent de deux entités jamais emmenées à se rencontrer.

Il est en effet très difficile pour une maison d’édition de créer chez le lecteur une préférence dans la mesure où ce dernier se base essentiellement sur le choix d’un ouvrage pour un achat et non sur le fait qu’il soit édité chez untel ou untel. Etre présent sur Facebook permet de palier, en partie tout au moins, ce problème en présentant sa ligne éditoriale et ses choix de titres de façon privilégié à ses lecteurs potentiels.


Les auteurs

Certains auteurs possèdent leur page Facebook, parfois en complément d’un site internet, parfois de manière autonome. Il est évident que cette démarche profite à la maison d‘édition de l’auteur autant qu’à lui-même. Il s’agit surtout pour l’auteur d’être facilement en contact avec ses lecteurs, de pouvoir recueillir leurs réactions et leurs questions à chaud.

Les auteurs célèbres comme Marc Levy ou Bernard Werber ont bien sûr leur page, toutefois on retourve également des écrivains moins connus et à découvrir comme Faiza Guène.

Une façon plutôt sympathique d’être en contact avec les écrivains que vous appréciez…

EDIT au 03 mars 2010 : Un article très intéressant sur ce point sur BUZZ Littéraire.

Les livres

On retrouve également sur Facebook des Fan Page de livres, comme celle concernant Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows qui comptabilise près de 600 fans. On y discute de l’intrigue, des personnages, etc.


Une bonne façon de continuer à faire vivre un livre sur le web…


Les librairies

L’inventaire ne serait pas complet si l’on ne parlait pas ici des librairies présentes sur Facebook. Pour ne citer qu’elles on y retrouve : La librairie Le Divan (735 fans), L’Ivre de Papier  (1650 amis), A Libr’ouvert (2207 amis) … Là encore le mur sert à afficher les nouveautés présentes en librairie, les rencontres organisées avec les auteurs ; à partager des informations ou actualités en liens avec le secteur …


Facebook se révèle être un très bon outil de communication pour ces structures qui ont rarement les moyens de faire des campagnes de communication coûteuses. On ne le répétera jamais assez, aujourd’hui, les gens veulent que l’information leur parvienne directement sans qu’ils aient à aller la chercher… et Facebook reste un excellent moyen pour faire parvenir LA bonne info aux internautes.

 

& les autres

Enfin, on retrouve aussi sur Facebook des électrons libres, des passionnés des livres qui sont là pour partager leurs découvertes et leurs coups de cœur. Je pense notamment au Café de Lecture Numérique qui, à l'instar des cafés littéraires, est un lieu d'échange et de partage pour les amoureux de lecture et heureux possesseur d'un iPhone/iPod Touch ou d'un lecteur de livres électroniques. Une initiative intéressante que de créer ce lieu d’échange sur Facebook, une page où j’aime particulièrement aller pour me tenir au courant de l’actualité des livres numériques…

 


En conclusion à ce (long) billet, être présent sur Facebook peut se révéler une excellente idée pour les acteurs du monde de l’édition. Cela peut en effet permettre la création d’un lien particulier entre les individus et les marques/entités concernées. Toutefois, il est important de ne pas tomber dans le piège de la présence à tout prix sur Facebook si l’on n’a rien à y proposer.

Etre sur Facebook, c’est bien. S’en servir pour apporter un contenu nouveau, actualisé et pertinent à ses fans, c’est essentiel !

 

Commenter cet article

Clément 16/02/2010 10:31


Je nuancerais en disant qu'il est important de ne pas simplement diffuser du contenu, mais qu'il est primordial de prendre en compte les avis des internautes et de ne pas oublier le côté
interaction !
Tu peux rajouter dans ta liste, les éditions IRMA, 5000 amis sur le profil : http://www.facebook.com/irma.asso et 1430 fans sur la page fan : http://www.facebook.com/association.irma !


Noëlie 16/02/2010 10:40


Bien sûr, il est certain que l'interaction avec les fans est très importante. Cela reste un des grands avantages de Fb !
ça marche pour les éditions IRMA, je l'ajoute dès que j'ai 5min.