Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a pour vocation de rassembler et analyser les nouveautés en matière de marketing et de communication littéraire à travers le monde. Que ce soit les campagnes marketing et communication des maisons d'éditions, les librairies coup de cœur que je rencontre, les acteurs du secteur ...

Les éditions Harlequin brevètent leurs baisers ...

Publié le 19 Février 2011 par Noëlie in Sur le web ...

Source : Influencia


Vous connaissez certainement les collections Harlequin, ces romans d'amour plutôt kitsch aux couvertures dégoulinantes de bons sentiments. Surfant sur cette réputation mondiale d'histoires romantiques, Harlequin a déposé la semaine dernière une demande de brevet aux États-Unis pour … le «baiser romantique essentiel».

 

Mais là où la maison d’édition fait fort, c'est en invitant les internautes à «breveter» leur propre style de baiser à l’aide d’un outil accessible sur  un site dédié : patentyourkiss.com. Site sur lequel on peut s’inscrire, créer et baptiser SON baiser, en déplaçant des dessins d’un homme et d’une femme de telle sorte à obtenir la position voulue.

Harlequin  prodigue également quelques conseils aux internautes pour le «prélude» («déployez le muscle autour de la bouche pour préparer les lèvres au baiser.. .»), «l’approche» («rapprochez les visages afin d’éviter des collisions nasales et faciliter l’accès aux lèvres), ou encore le «contact» («les lèvres se touchent avec des degrés divers de pression et d’intensité et restent attachées pour une période indéterminée»)…

Editions Harlequin Bookandbuzz

Les baisers créés sur le site sont consultables en ligne puisque les internautes sont inviter à voter pour leur baiser préféré, les 10 «baisés brevetés» les plus populaires au 30 mars seront les finalistes du grand prix. Ce sera ensuite la maison d'édition qui sélectionnera le gagnant du voyage pour deux au Paris Las Vegas Hotel !

 

Une opération pour le moins originale qui démontre que quand on communique avec un bon degré de dérision, cela ne peut que fonctionner !

Commenter cet article