Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce blog a pour vocation de rassembler et analyser les nouveautés en matière de marketing et de communication littéraire à travers le monde. Que ce soit les campagnes marketing et communication des maisons d'éditions, les librairies coup de cœur que je rencontre, les acteurs du secteur ...

Chick Lit, coquillages et crustacés ...

Publié le 15 Juillet 2010 par Noëlie in C'est tendance !

L’été, le soleil et la plage (pour les plus chanceux) … cela ne vous donne pas des envies de lectures futiles ?

C’est pour cela que je vous propose aujourd’hui trois sites très « chick lit » ! J’avais déjà évoqué ce type de romans ici, la « chick lit » - littéralement la littérature de poulette - désigne tous ces livres, aux sujets plutôt légers, écrits par des femmes pour le marché féminin. Sans lancer le débat autour de la qualité littéraire de ce genre d’ouvrages, on ne peut lui enlever le fait qu'il prête à développer une présence digitale intéressante. Entre conseils, ragots et communautés les éditeurs ont le choix pour communiquer !

 

Pour commencer par le basique, on peut retrouver le site de Sophie Kinsella, le célèbre auteur de la série « L’accro du shopping », adaptée au cinéma en 2009. Le site présente la collection de romans ainsi que l’écrivain. On retrouve notamment une newsletter, une mise en avant de la page Facebook ainsi qu’un blog. Bien que l’univers graphique choisi soit plutôt sympathique, je trouve qu’il manque une touche de proximité avec le lecteur, ou en l’occurrence la lectrice. Le blog, aux billets très expéditifs (à peine quelques lignes), n’est pas écrit par Sophie Kinsella elle-même mais par une tierce personne dont on ne connaît pas l’identité. En bref, un site qui reste froid et sur lequel on n’a pas forcément envie de revenir. Sophie-kinsella. l'accro du shopping Book and buzz

 

A l’inverse, la série des « Paresseuses » possède un blog au ton féminin et pétillant que j’aime beaucoup. Un espace, très joliment illustré par Soledad, dans lequel est régulièrement posté des billets sur la mode, l’actu ...des trucs de filles quoi ! Les ouvrages de la collection sont mis en avant de façon discrète, laissant la place à un réel contenu éditorial. les-paresseuses.Soledad Book and buzz

les-paresseuses.application iPhone Soledad Book and buzz


Nouveauté, depuis le mois de juin les Paresseuses sont également présentes sur iPhone. L’application n’est pas un simple push des ouvrages puisqu’elle propose différentes rubriques telles que « Le truc du jour » ou « Les bons plans », mais également un rappel des anniversaires des personnes de votre répertoire, la possibilité d’envoyer des e-cards dessinées par Soledad, ou encore un espace « To Do list » - car oui, les filles font des listes pour tout ! Une application intelligente qui semble avoir trouvé son public au vu des commentaires élogieux exprimés sur l’appStore.
 

                         

 

Enfin, les éditions Marabout ont créé un site consacré à la collection « Girls in the city » qui propose une présentation de tous les ouvrages de la collection sous la rubrique « Je bouquine ». Sous l’onglet « Je décou vre », on retrouve un contenu éditorial constitué d’articles sur des sujets comme « Les girls séduisent », « Les girls sont gourmandes »… Enfin dans la rubrique « Je m’amuse » des jeux concours sont organisés, ainsi que des mini-sondages. A noter que pour laisser des commentaires, aussi bien sur les romans que sur les articles, il est nécessaire de s’identifier en créant un compte. Cette action, qui peut s’avérer ennuyeuse pour les utilisateurs, permet toutefois de récolter des données qualifiées très intéressantes. On ne le dira jamais assez, posséder ce type de données permet par la suite de mettre en place des stratégies de CRM (Customer Relationship Management = relation client) très intéressantes et potentiellement fructueuses. Marabout. Girls in the city Bookandbuzz

 

On peut ainsi observer la mise en place de trois stratégies très différentes pour un même genre littéraire. En conclusion, j'avouerai un petit faible pour le blog des Paresseuses qui a su capitaliser sur les illustrations de Soledad et sur un ton complice, proche de celui des magazines féminins, pour toucher sa cible.

Commenter cet article